Les dossiers belges

La "vague belge"

La "vague belge" (1989-1993)


Situation géographique

L'affaire

Les faits débutent fin 1989 dans la région de la Wallonie. Plusieurs milliers de personnes rapportent avoir vu dans le ciel belge, de grandes plateformes triangulaires. Les observations se multiplient et corroborent les unes avec les autres. Ce qu'il y a de remarquable dans cette vague d'observations, c'est que les autorités et l'armée confirment les dires des témoins. Aucun cover-up n'a été effectué comme ça aurait pu l'être aux Etats-Unis.

Un engin hors du commun

L'appareil principalement observé était sombre et de forme triangulaire, avec à ses extrémités des sortes de spots blancs, puis, en son centre, une plus petite lumière de couleur rouge qui semblait pulser.


OVNI triangulaire photographié en 1990 à Petit-Rechain, Belgique

Cet engin ne répondait pas aux caractéristiques de vol de nos avions. Vol stationnaire, vitesse très lente et accélérations fulgurantes proches des 40G ! Une telle poussée aurait réduit en bouillie n'importe quel pilote. La presse n'a pourtant pas hésité à avancer l'hypothèse qu'il s'agissait d'un F117, avion furtif américain. Certes, la couleur et la disposition de l'éclairage ainsi que la forme globale peuvent nous rappeler cet avion. Mais les performances de vol n'ont rien à voir. L'US Air Force elle-même a démentit avoir fait voler un F117 dans les cieux belges.


Avion furtif F117 de chez Lockheed Martin

Les chasseurs F-16

L'armée belge de sont côté a avoué que les performances de cet objet, rendaient difficile une poursuite aérienne. Deux F-16 ont d'ailleurs été envoyé pour suivre l'OVNI. Vous trouverez ci-dessous une partie d'un reportage où l'on voit les enregistrements radar de ces avions.


Enregistrements radar des F-16

Ces enregistrements datent de la nuit du 30 au 31 mars 1990. Cette même nuit, l'évènement a été aperçu du sol par des gendarmes, ce qui donna naissance à un rapport d'observation.


Rapport d'observation de la gendarmerie

Zoom sur la vague

Les faits résumés ci-dessus sont le point culminant de la vague belge; mais n'oublions pas qu'il s'agit d'une vague et qu'elle s'étala de 1989 à 1993. Voici le tableau non exhaustif des observations classées chronologiquement.

Liste des observations
Date Lieu Heure
29 novembre 1989 Walhorn Entre 10h30 et 10h40
29 novembre 1989 Les Goronnes - Le Halloux 16h45 - 17h00
29 novembre 1989 Poste frontière sur l'E40 près de Lichtenbusch 17h00 et 17h30
29 novembre 1989 Côté Est d'Eupen Vers 17h30
29 novembre 1989 Rue Pavée à Eupen 17h30
1er décembre 1989 Au bord d'Eupen Dans la soirée
11 décembre 1989 Xhendremael (province de Liège) Dans la soirée
12 décembre 1989 Nattoye 21h40
30 au 31 mars 1990 Thorembais-les-Beguines (la fameuse nuit) Vers 00h30
21 janvier 1991 Entre Hoeilaart et Overijse Vers 19h50
9 mai 1991 Andenne 23h30
17 mai 1991 Braine l'Alleud Vers 01h30
26 novembre 1991 Moelingen Vers 18h30
26 juillet 1992 Verviers Vers 22h35
26 juillet 1992 Chênée Vers 22h40
19 janvier 1993 Proche Houtain-Saint-Siméon 19h57
25 octobre 1993 Centre du Hainaut (Région de la Louvrière) Dans la soirée

Aucune explication conventionnelle n'est en mesure d'expliquer ce qui s'est passé durant ces années en Belgique. Certains sont favorables à l'hypothèse de l'appareil expérimentale Américain. Pour ma part, j'ai un petit doute, surtout pour ce qui incombe à la mobilité de l'engin.

Etudes ultérieures

Ci-dessous, le déroulé des onze photographies d'analyses complémentaires de l'OVNI du Petit-Rechain réalisées en 2002 par le professeur A.Marion du CNRS et présentées officiellement au Dr François Louange le 1er Octobre 2003 au siège de Fleximage à Arcueil.


Les onze clichés d'analyses complémentaires

C'est plus tard en 2011 que la vérité tomba pour le cliché analysé ci-dessus (cliché de Petit Rechain). En effet, l'auteur de la photo, un certain Patrick, révéla qu'il ne s'agissait que d'un morceau de polystyrène et de spots. Cette personne de 20 ans à l'époque, était d'ailleurs tourneur-ajusteur (il l'est peut-être encore).

On peut craindre un discrédit sur l'affaire entière rien qu'à cause de cela. Cependant, de façon logique cela ne devrait pas, car une seule photo truquée ne signifie pas que les autres clichés le sont.

Je profite du moment pour préciser qu'il ne faut pas confondre la photographie de Petit Rechain avec celle d'Henrardi (nom de son auteur). L'authenticité du cliché semble avérée et pour prouver sa bonne fois il a renoncé à ses droits d'auteur.


Photo de J.S. Henrardi révélée en 2003

Source(s): www.ufologie.net - adelmon.free.fr - www.ufofu.org


Rejoignez S.I.O sur Facebook

Accueil - Glossaire - Me contacter
Copyright © SIO-FR.Com. Tous droits réservés.