Théorie du complot

Introduction

La théorie du complot veut que nos gouvernements soient au courant de la vérité sur les OVNI et les extraterrestres (ou du moins soient au courant qu'ils sont présents dans notre environnement proche) et qu'ils tentent malgré l'évidence de dissimuler les faits en niant, mentant et/ou véhiculant de fausses informations. Après tout, cela n'est pas sans rappeler le mode de fonctionnement de la politique traditionnelle; alors pourquoi pas pour l'exopolitique. Il est aussi possible que nos gouvernants n'est pas plein pouvoir sur ce dossier mais plutôt une élite (mondiale ?) dont les membres pourraient appartenir à la Franc-maçonnerie par exemple. En effet, lorsque Bill Clinton était président des Etats-Unis, il dit à Sarah McClendon (qui fut longtemps journaliste de la Maison Blanche): "Il y a un gouvernement dans le gouvernement sur lequel je n'ai aucun contrôle."


L'Oeuil de la Providence: serait le signe des influences de la franc-maçonnerie dans la fondation des États-Unis

Organisation de l'information

Je parlais plus haut de faits qui seraient dissimulés. Voyons le trajet que peut parcourir l'information sur de tels faits (authentiques), avant qu'elle n'arrive à nos oreilles (si toutefois elle y arrive), déformée, remaniée par les différents acteurs qui interviennent lors d'évènements ufologiques.


Organigramme représentant le trajet possible de l'information
Source: Daniel Robin, Président de l’association Ovni Investigation - www.lesconfins.com

Nous voyons que l'information part du haut de l'organigramme et qu'à tout instant pendant sa descente, peut intervenir la désinformation. Il n'est pas étonnant qu'à la fin du trajet, l'information sérieuse au départ peut paraitre ridicule. Concernant la cellule spéciale (chargée de s'occuper de tels évènements) composée de militaires, de politiques et de scientifiques, nous pourrions l'identifier au "gouvernement dans le gouvernement" dont parlait Bill Clinton.

Les médias

Nous serions tentés de croire que les médias et les journalistes ont une attitude neutre et objective face aux informations qu'ils obtiennent, quel que soit le sujet traité. Et quand je dis "sujet", je parle aussi bien du reportage lambda sur les produits de nos régions que d'un reportage sur les OVNI. Je pense que la réponse est "NON" quant à cette objectivité. Ils nous parlent juste de ce qu'on a envie d'entendre et de ce qu'on leur autorise à dire. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, d'autres au contraire sont sublimées à des moments cruciaux. On nous parle de l'insécurité et du chômage, de problèmes de pollution dus au CO², de nouveaux radars routiers, etc. Seulement le but n'est pas d'informer mais bel et bien de tromper pour que nos dirigeants s'octroient le droit de s'enrichir sans que les moutons que sont les citoyens n'aient quelque chose à redire. En effet, lorsque l'on nous martèle de reportages sur l'insécurité, le but est de booster les votes à l'approche des élections (P). Pour le CO², vilain gaz à effet de serre, il rend bien service aux scientifiques pour financer des recherches qui n'ont rien à voir pourtant avec la pollution. Normal vu que le CO² n'a rien à voir non plus ni avec la majeur partie de la pollution actuelle ni avec le réchauffement climatique. Mais c'est bien vu de s'en préoccuper, donc ... Mais revenons au réchauffement; il n'est dû qu'à un changement de l'activité solaire qui est survenu par hasard en même temps que la montée de notre industrialisation. Oui le CO² est bien un gaz à effet de serre, mais la vapeur d'eau aussi et notre atmosphère en est composé à 90% depuis l'existence de la Terre et pourtant il n'a guère été question de pollution en ces temps reculés (S). Quant aux radars c'est pourtant clair, ils sont là pour augmenter les rentrées d'argents dans les caisses de l'état. S'ils étaient mis en place pour la sécurité, ils ne seraient certainement pas tous présents en ligne droite mais plutôt dans des zones dangereuses comme des virages serrés.

Mais revenons à nos moutons. Non ! Pas les citoyens mais les OVNI. Il est bien plus simple de ne pas en parler pour ne pas affoler une populace qui n'est pas prête. Et surtout, que dire ? Les gouvernements sont surement au courant mais n'ont probablement pas de réponse à donner quant aux intentions et à la provenance de cette intelligence. Et comment avouer qu'ils ne savent pas et que nos chasseurs modernes ne sont pas capables d'intercepter ces engins (M). Nous n'aurions plus confiance en nos dirigeants. De rares fois des observations sont évoqués au journal télé mais toujours avec un sourire en coin. Ou bien des émissions consacrées au phénomène sont trop souvent perçues comme des divertissements.

Pour en finir avec les médias, notez que j'ai mis entre parenthèses les lettres correspondantes aux classes d'individus qui influencent l'information. Nous retrouvons effectivement ces personnes dans la hiérarchie de l'organigramme, placées juste avant la case médias.

Et la vérité ?

Ce qui arrive à passer entre les mailles du filet ou les informations qu'arrivent à obtenir les ufologues en enquêtant tend à s'approcher de la vérité. Pour le reste, espérons qu'un jour la censure tombe. Et même si on s'en approche, je pense que ce n'est pas pour demain. Il serait temps de passer à la vitesse supérieure, même si cela doit être une divulgation partielle. Je suis d'ailleurs partisan de ce type de divulgation. Les gens n'ont pas besoin de tout savoir, mais juste être au courant qu'il y a bien une présence étrangère non hostile qui nous visite discrètement. A moins que le problème ne soit plus grave. N'oublions pas qu'à la fin de la seconde guerre mondiale, les recherches sur les objets non identifiés aux Etats-Unis étaient classées au-dessus de la bombe atomique, soit "ultra top secret". Toujours dans le domaine des bombes, gardons aussi à l'esprit que de nombreux sites militaires abritant les fameux missiles, ont vu leurs têtes nucléaires désactivées après le passage d'objets inconnus ou de boules lumineuses. Dérangeant, vous ne trouvez pas ?


Explosion atomique américaine

Certains ont pourtant essayé de dévoiler la vérité comme l'astronaute Edgar Mitchell lors d'une émission de radio en direct. Ces professionnels sont effectivement en première ligne pour l'observation de phénomènes aériens inhabituels. Ils sont de ce fait tenus au secret et participent malgré eux à cette théorie du complot.
L'émission en question eu lieu le 24 Juillet 2008 sur la radio britannique Kerrang Radio. L'animateur, Nick Margerrison, interrogeait Mitchell sur le déroulement de la mission Apollo 14 du 31 Janvier 1971. C'est après quelques minutes que l'astronaute créa la surprise, sans que l'animateur en soit informé. Il laissa entendre que les OVNI étaient bien réels, qu'ils faisaient l'objet d'un cover-up de la part du gouvernement américain depuis 60 ans et que des représentants humains étaient en contact avec des extraterrestres. Il confirme aussi la réalité du crash de Roswell. Malgré toutes ces révélations, Mitchell a précisé qu'il n'était pas inquiet pour sa sécurité personnelle.


Extrait de l'émission du 24/07/2008

Source(s): fr.wikipedia.org - www.lesconfins.com


Rejoignez S.I.O sur Facebook

Accueil - Glossaire - Me contacter
Copyright © SIO-FR.Com. Tous droits réservés.