Crop Circles

Introduction

Qui n'a jamais entendu parler des Crop Circles (cercles de culture), ou au moins vu quelques un d'entre eux en images ? Ces figures formées principalement de cercles, apparaissent du jour au lendemain dans les champs de nos agriculteurs. Des boules lumineuses ont parfois été vues, naviguant au-dessus des champs, avant que des agro-glyphes n'apparaissent dans ceux-ci. Ce qui rattache le problème au phénomène OVNI.
Alors, intervention exotique ou canular bien réalisé ? Nous allons développer les deux éventualités ci-dessous.

Histoire

Tout comme pour les OVNI, le phénomène Crop Circles n'est pas apparu après la Deuxième Guerre Mondiale. On retrouve des traces de leur présence plusieurs siècles avant.

En témoignent ci-dessous, ces anciennes gravures sur bois, qui montrent comment les hommes nous ayant précédé, ont pu interpréter les forces à l'origine de ces empreintes circulaires.

Le premier document trouvé sur le sujet, remonte à 1590 (WILSON 1998). Il y est question le 18 Aout de la même année, d'un cercle aplati dans un champ de céréales, près d' "Assenuncuria", sans doute l'actuel Assen, dans la région de Drente, aux Pays-Bas. Des danseurs nocturnes en auraient été les auteurs. L'intérieur du cercle semble avoir été piétiné par des "pieds à sabots" (PLOTT 1686). Ce rapport est compris dans un ouvrage intitulé "A Natural History of Stafford-Shire" et publié à l'université d'Oxford par Robert Plott, professeur de chimie.

Un autre document datant de 1678 et intitulé "The Mowing Devil" (Le Diable Tondeur), circulait dans le comté Anglais du Hertfordshire. C'était un pamphlet relatant la querelle entre un ouvrier agricole pauvre et un riche propriétaire terrien. La mésentente portait sur le salaire à payer pour faucher un champ d'avoine. Le fermier rejeta la demande de l'ouvrier en s'écriant "que le diable le fauche lui-même". Le texte poursuit "la nuit suivante, le champ brillait d'une lumière comme s'il était en feu". L'avoine avait été couchée en cercles parfaits et de telle sorte que le fermier ne parvint pas à la moissonner.
Nous pouvons là, faire le lien entre les lumières vues au-dessus des champs de nos jours, et le flamboiement du champ de 1678. Il en va de même pour la façon dont est couchée l'avoine qui est similaire à notre époque et en 1678.


Le diable tondeur - Tract Anglais du 22 Aout 1678

Il faut attendre 1932 pour voir le premier cliché de cercles de culture, pris en vue aérienne. Il montre 3 anneaux plus un demi-anneau imprimé dans un champ d'orge à Chinester, dans le West Sussex.
C'est seulement 28 annés plus tard que les médias Anglais se sont intéressés au phénomène, le 3 Juin 1960, où 2 cercles concentriques ont été découverts dans un champ proche d'Evenlode dans le Gloucestershire.

Evolution du phénomène

Le phénomène continua d'évoluer avec des formes diverses et variées. Je vous laisse découvrir en images quelques exemples ci-dessous:


De gauche à droite: Formation longue à East Kennett, Wiltshire. 27/07/1990 (Photo: George Terence Meaden)
"Roue de flammes dans le maïs", West Kennett Longbarrow, Wiltshire. 04/05/1998 (Photo: Steve Alexander)
"Grande finale 2000" à Woodborough Hill, Wiltshire. 13/08/2000 (Photo: Frank Laumen)

L'ensemble de Julia et Stonehenge

Le 7 Juillet 1996 vers 17h30, un pilote local survola le champ encore intact en face de l'imposant monument de pierres de Stonehenge, dans le comté de Wiltshire, en Angleterre. [...] 15 minutes plus tard, à 17h45, il survola de nouveau le champ et découvrit à sa grande surprise une formation achevée, composée de 149 cercles sur une longueur de 154,5 m (280 m déroulée).
D'autres témoignages, indépendants de celui du pilote, confirment ses déclarations. Ainsi des ouvriers qui avaient travaillé jusqu'à 17h20-17h30 en bordure du champ à en consolider la clôture assurèrent que la formation n'existait pas encore à ce moment.
De même, les gardiens et guides touristiques de Stonehenge affirmèrent que la formation n'existait pas encore à 17 heures. Leur attention fut attirée vers 18 heures par les premiers visiteurs qui se frayaient un chemin dans le champ, par des voitures garées sur le bord de la route et par l'ombre immense que la figure découpait à présent dans le champ.
Sur la A303, l'une des voies rapides les plus fréquentées de la région, et qui longe le champ, les automobilistes ne s'aperçurent du phénomène qu'à partir de 17h30-17h45. [...]


Ensemble dit de Julia et Stonehenge en 1996 (Photo: Steve Alexander)

Ainsi, la genèse de cette figure a duré au maximum 60 minutes et au minimum 15 minutes ! Si nous tenons compte des témoignages directs déjà cités sur la formation des cercles de culture, nous pouvons conclure à un temps de formation encore plus court.

Géométrie

La plupart des formations complexes sont construites sur un motif de base invisible, une sorte de matrice à partir de laquelle s'élaborent les surfaces visibles. Ce motif de base détermine les proportions et les positions relatives, et donne en général une autre dimension à la partie visible des cercles de culture en mettant leur position dans le champ en relation avec des points de repères dans le paysage et des marquages dans l'environnement.

On dénote plusieurs sources géométriques:

  • La géométrie tangentielle: Schindler et Martineau ont montré que déjà des configurations simples de cercles sont disposées, de manière significative, selon des modèles géométriques tangentiels.
  • La géométrie pentagonale: Elle est un élargissement de la géométrie tangentielle. Lorsque deux tangentes se croisent selon un angle de 36°, il est facile de construire à partir de là un pentagramme, ou une étoile à cinq branches.


Silbury Hill, Wiltshire, 1989 (Dessin: Wolfgang Schindler)

  • La géométrie sacrée: Outre la fonction purement mathématique et géométrique du pentagramme, il est aussi un symbole idéal pour élever la géométrie au plan spirituel, où l'on retrouve ce qu'on appelle la géométrie sacrée. Les éléments sur lesquels cette géométrie travaille sont des principes actifs, à l'œuvre dans la nature sous forme de schémas de construction géométriques, dont nos ancêtres se servaient déjà pour orienter et construire leurs temples et leurs monuments. Le meilleur exemple est celui du nombre d'or. [...] Nous retrouvons aussi ce dernier dans les proportions de nos os et dans nos mensurations, dans la structure des coquillages et des coquilles d'escargot, et plus généralement dans les animaux et les plantes, dans l'organique et le minéral.

Définition du nombre d'or selon Wikipédia: Le nombre d'or est la proportion, définie initialement en géométrie, comme l'unique rapport entre deux longueurs telles que le rapport de la somme des deux longueurs (a+b) sur la plus grande (a) soit égal à celui de la plus grande (a) sur la plus petite (b) c'est-à-dire lorsque (a+b)/a = a/b.

Ce nombre irrationnel vaut approximativement 1,618 033 989.

Les analyses

Les premières analyses effectuées sur les cercles de culture datent de 1989 et nous les devons au biophysicien William C. Levengood. Les tests sont réalisés sur des échantillons provenant des cercles ainsi que sur des échantillons témoins, prélevés en dehors des cercles. Les résultats révèlent systématiquement des anomalies sur les prélèvements internes aux figures, lorsque ces dernières ne sont évidemment pas créées de la main de l'homme (tests, canulars...).

Les différentes anomalies

Différentes anomalies ont été constatées sur les échantillons venant de l'intérieur des cercles. Toutes portent à croire que les végétaux concernés ont été exposés à un échauffement intense, comme des micro-ondes.

  • Modification des points sur les membranes cellulaires: Ces points (orifices) servent à faire circuler les substances nutritives dans la plante. Ceux des plantes issues des formations étaient très agrandis par rapport à ceux des échantillons témoins.
  • Anomalies des nœuds de croissance: Les nœuds provenant des cercles de culture, s'avèrent considérablement dilatés. De semblables dilatations se produisent lorsque les tiges se redressent sous l'effet des forces gravitationnelles (gravitropisme) ou de leur tendance à s'orienter vers la lumière (phototropisme). Cependant, dans le cas de ces formations géométriques, la plante ne se redresse pas. On constate d'ailleurs des "cicatrices" sur les tiges anormalement dilatées au niveau des nœuds de croissance.


Comparaison entre les échantillons issus d'une formation à Longwood Warren, Wiltshire, Angleterre en 1995 (Photo: BLT)

  • Modification des processus de germination et de croissance: On constate ces modifications en comparant la germination des graines issues d'une formation avec la germination des graines témoins. En effet, la croissance des graines provenant de la formation pousse moins vite que les autres.


Test de germination avec des graines provenant d'une formation à Bad Axe, Michigan, USA (Photo: BLT)

  • Eléments magnétiques dans les cercles de culture: Ce sont dans les échantillons de sol cette fois, que l'on constate une teneur en particules magnétiques plus élevée que dans les échantillons témoins.

Epiphénomènes

D'autres phénomènes collatéraux sont à prendre en considération lorsque l'on parle de Crop Circles. Je ne vais pas m'étendre là-dessus mais je vais en citer quelques un. Par exemple la présence d'OVNI ou de lumières aperçus au-dessus des formations, le disfonctionnement d'appareils techniques à l'approche des cercles (appareils photo, etc.) et même des phénomènes lumineux constatés sur certains clichés de cercles de culture.


Phénomènes lumineux vu du sol et du ciel et pris en photo le 13 et 14 Juin 1999 (Photo: Francine Blake)

Conclusion

Je considère que l'on ne peut pas balayer du revers de la main le dossier Crop Circles, tout bonnement parce que des analyses scientifiques ont mis en évidence diverses anomalies. Il est vrai qu'il y a beaucoup de canulars avérés, mais en aucun cas une personne équipée d'une planche et d'une corde - technique utilisée par certains faussaires - arriverait à réaliser des agro-glyphes dont les végétaux présenteraient de telles anomalies. Je trouve qu'encore une fois il a été facile de se débarrasser du problème en le mettant sur le dos d'étudiants farceurs ou d'individus munis d'un bout de bois. Comme quoi le phénomène dérange, et que si il dérange, c'est qu'il y a une part d'inexpliqué là-dessous.

Source(s): Crop Circles - De Andreas Müller, aux éditions Véga.


Rejoignez S.I.O sur Facebook

Accueil - Glossaire - Me contacter
Copyright © SIO-FR.Com. Tous droits réservés.