Hypothèse de la matrice

Description

L'idée est que nous fassions partie d'une gigantesque simulation, engendrée et contrôlée par des êtres supérieurs, qui se situeraient en dehors de celle-ci, c'est à dire en dehors de la matrice, qui pour nous serait notre réalité physique.
Précisons que cette hypothèse n'est absolument pas inspirée du film Matrix, des frères Wachowski. Si cela se trouve c'est même l'inverse, comme je l'évoque dans la section "Les films".
Cette théorie provient entre autre de travaux de Nick Bostrom de la Faculté de Philosophie de l'Université d'Oxford et directeur du Future of Humanity, John Barrow de l'Université de Cambridge et Sir Martin Rees, professeur de Cosmologie à l'université de Cambridge. La description de ces travaux est reprise dans le livre de Fabrice Bonvin, "Ovni : le secret des secrets".

Obstacles à la théorie

Cette idée très complexe de matrice est forte intéressante, mais dispose d'aucun argument concret en sa faveur. Je me dois cependant de la citer afin d'être le plus exhaustif possible.

Argument

Comme je le dis dans le paragraphe précédent, aucun élément ne prêche en faveur de l'hypothèse. Par contre, des physiciens et des cosmologistes font une remarque logique qui est que les propriétés de l'univers sont propices à l'éclosion et à la dissémination de la vie. Comme si tout avait été fait exprès.
"Que la nature est bien faite", dit-on.

Le but

Le but d'une telle simulation gérée par des êtres extérieurs pourrait, mis à part le plaisir de créer, de voir comment évoluerait une vie artificielle, confrontée à plusieurs facteurs (lois de la physique, climat, etc.).

Mise en place

Une race supérieure disposant d'appareils dotés d'une puissance de calcul extraordinaire, serait surement apte à créer, tel un programme informatique, une simulation (ou plusieurs) extrêmement avancée. Les résultats seraient:

  • Un réalisme tel que les êtres vivants y évoluant, seraient convaincus et conscients qu'ils sont réels.
  • Une étendue gigantesque offrant une liberté de mouvement infinie.
  • Un nombre incalculable de variables gérées simultanément.

Ces êtres pourraient être facilement pris pour des Dieux pour les créatures simulées que nous sommes. C'est là qu'intervient la vision ufologique de la chose. Cela signifie que les incursions d'OVNI dans notre monde, seraient des manifestations des créateurs de celui-ci. Toutefois rien n'empêche que ces êtres soient aussi simulés par d'autres. Et qui nous dit que nous ne serions pas capables dans un futur lointain de faire pareil. Au final nous nous retrouverions avec une multitude de mondes (simulations), dans lesquelles les lois de la physique seraient à chaque fois différentes et propre à chaque matrice.

Pour John Barrow, évoqué plus haut, nous devrions comme dans un logiciel que l'on met à jour, nous attendre à voir des rectifications inattendues dans notre environnement. A Bostrom d'ajouter que l'impression de "déjà vu" pourrait être l'indication d'une telle rectification dans la matrice, qui "rejoue" une séquence de ce qui a été modifié. D'ailleurs quand l'on croit voir quelque chose et que l'on s'aperçoit qu'il en est rien, cela pourrait être aussi une indication de la sorte (sauf que là, la scène est modifiée à la volée, sans retour en arrière; donc sans "déjà vu").
Toujours dans ce sens, Bostrom avance qu'un tel simulateur serait assez puissant pour suivre les pensées humaines, donc à anticiper automatiquement celles-ci, pour prévoir les observations que l'être simulé est susceptible de faire dans le monde microscopique, afin de rectifier à temps la simulation pour la rendre encore plus optimale.

Source(s): ufoenquetes.com


Rejoignez S.I.O sur Facebook

Accueil - Glossaire - Me contacter
Copyright © SIO-FR.Com. Tous droits réservés.