Les sceptiques

Introduction

Comme dans toutes énigmes, il y a des gens pour et des gens contre. Et lorsque l'on parle d'OVNI, les sceptiques sont nombreux. Ils sont même parfois assez virulents, décriant jusqu'aux ufologues les plus sérieux, analysant leurs remarques, leur façon d'agir, les cas sur lesquels ils travaillent, etc. Et bien il est temps d'inverser la tendance ! Si j'ai créé cette page, ce n'est pas pour mentionner les personnes qui doutent, on le sait et c'est une chose tout à fait normale aux premiers abords, mais c'est pour à mon tour analyser ces personnes, qui malgré des évidences certaines, font perdurer leur scepticisme, avançant parfois des contre-théories encore plus farfelues et improbables que ce que les ufologues pourraient avancer. Le pire dans tout cela, c'est que la population tendrait à croire ces individus plutôt que les personnes familières du phénomène et qui pourtant l'ont objectivement étudiés plusieurs années. C'est pour cela que je me suis posé cette question simple: Pourquoi ? Car j'estime qu'un scepticisme abusif, relève de la bêtise et d'un problème socio-psychologique (et oui ça marche aussi dans ce sens).

Etude du scepticisme

Voyant la persistance des sceptiques face à des débuts de preuves et des évidences, je me suis demandé quel phénomène pouvait bien les empêcher d'être lucides. Je me suis mis à leur place et j'ai puisé dans mes connaissances en psychologie pour déjà discerner 3 grandes classes de sceptiques. Chaque catégorie explique le pourquoi du comment. Je les ai rangés comme suit:

  • Les sceptiques de convenance
  • Les sceptiques phobiques
  • Les sceptiques par ignorance

Parlez à une personne du phénomène OVNI et si cette dernière est sceptique vous vous rendrez compte, après une petite analyse, qu'elle rentre forcément dans minimum une de ces catégories.

Les sceptiques de convenance

Ce sont les personnes ou les institutions qui nient le phénomène car celui-ci dérange ou pourrait causer préjudice s'il était dévoilé au grand jour. Nous avons par exemple dans cette catégorie les gouvernements, les grandes agences spatiales comme la NASA, les armées et certaines agences de renseignements.


Identification des aéronefs: tableau officiel de l'US Air Force. Un peu d'humour ne fait pas de mal.

Les sceptiques phobiques

Ce sont ceux qui disent ne pas croire au phénomène, car inconsciemment cela leur fait peur. Alors ils adoptent un comportement sceptique, en proposant des arguments préfabriqués comme: "Si il y avait une vie ailleurs, on l'aurait déjà découverte." ou "Les OVNI sont le fruit de l'imagination de personnes instables.", etc. En fait, ils se créent une défense psychologique contre ce qui leur semble évident mais trop effrayant à accepter. Ce n'est pas nouveau, tout le monde a peur de l'inconnu. Ils ne veulent pas chambouler leurs petites vies bien rangées avec des éléments extérieurs qui troubleraient l'ordre établi. La réalité que leur propose nos dirigeants et nos scientifiques, même si elle est biaisée (cela est valable aussi pour d'autres sujets), leur convient parfaitement.
Si on dit à des témoins d'une observation d'OVNI, que ce qu'ils ont vu était une lanterne thaïlandaise ou un hélicoptère alors que l'appareil en question a effectué des accélérations impossibles à effectuer par aucun engin terrestre ainsi que des virages à 90° et qu'ils sont favorables à ces explications, soit ils sont idiots, soit ils préfèrent croire en une explication encore plus improbable car elle est rassurante. C'est sur cette réflexion que j'ai pu établir cette classe de sceptiques.
Je pense aussi que cette catégorie de gens est la plus fragile, suivit ensuite par les sceptiques par ignorance. Ce que je signifie est que lorsque la vérité sera établie de façon officielle et évidente, la défense qu'auront établie ces individus sera obligée de tomber, laissant passer toute la crainte refoulée et générant angoisse, peur, suicides, panique ... ce que redoutent d'ailleurs les sceptiques par convenances, c'est-à-dire nos gouvernements, et c'est bien pour cela qu'ils nous cachent cette réalité.

Les sceptiques par ignorance

Ce sont les gens qui manquent d'information ou qui pensent que leurs informations sont exactes. Soit ils ne portent pas d'intérêt au sujet et ne se renseignent pas, soit ils donnent des contre-explications sans même se documenter. Car quiconque ouvre le dossier "OVNI" et l'étudie objectivement, ne pourra se détourner de celui-ci en disant qu'il n'y a rien dans nos cieux. Ou alors cela ne s'appelle plus du scepticisme mais de la mauvaise foi. On l'a vu avec Allen Hynek lorsqu'il fut engagé par l'Air Force pour démonter le projet Blue Book. Après plusieurs constatations, il s'est rendu compte que le phénomène des OVNI était bien réel, lui qui pourtant n'y croyait pas et disait même que c'était ridicule. Il était clair que l'USAF l'avait pris comme consultant pour trouver des canulars là où il n'y en avait pas.

Conclusion

J'estime que de nos jours il n'y a plus de place pour la croyance vu toutes les informations déjà collectées sur ce domaine. Soit on sait, soit on ne sait pas, car l'ufologie n'est pas une religion. Donc pas de place non plus pour le scepticisme qui même s'il est tout à fait normal au départ, ne reflète dans la durée qu'ignorance et peur. De fait, je pense qu'il serait trop tôt pour un contact officiel, ces gens qui sont sceptiques sont bien trop limités et il serait dangereux de les exposer à une vérité plus sombre que la leur. Mais comment leur en vouloir ? Après tout, nous ne sommes qu'un peuple de primates qui commence à peine son évolution technologique.


Rejoignez S.I.O sur Facebook

Accueil - Glossaire - Me contacter
Copyright © SIO-FR.Com. Tous droits réservés.